Accompagnement confinement 1

Proposition d’accompagnement pour traverser la période de confinement.

Patricia JEVODAN Mars 2020

Dans le cadre des missions que nous donnons à notre association Corps & Sens, j’ai envie de vous faire partager la notion de résilience, qui peut être un outil intéressant afin de traverser cette période d’incertitude.

Je m’appuie sur le site cn2r.fr, pour vous proposer une approche positive.

Qu’est-ce que la science sur la résilience peut nous apprendre en ce moment anxiogène ?

L’épidémie de covid-19, en raison du risque de nuire à notre santé et celle de nos proches, et de l’incertitude de ses conséquences sociales et économiques, est une source potentielle de stress et d’anxiété.

Comment vivre ce moment plus sereinement ?

 

La résilience c’est la capacité à s’adapter et à rebondir en période d’adversité.

Etarbre fort donc à traverser une épreuve avec le plus d’adaptabilité possible.

Comment pouvons-nous augmenter notre résilience naturelle ? 

 

  1. Entretenons notre évaluation d’auto-efficacité.

La manière dont nous affrontons une épreuve est liée à l’évaluation que nous faisons de notre capacité à la traverser, à la surmonter.

Rappelons-nous que la vie est faite ainsi : faire face à des épreuves estableaut normal et il ne sert à rien de nous braquer contre cet état de fait. Rappelons-nous aussi que nous avons été capables de traverser des épreuves avec succès dans le passé et que nous pouvons faire confiance et  nous pouvons nous fier à nos capacités d’adaptation pour celle-ci aussi.

enfant lumière

  1. Tolérons l’incertitude

Nous ne savons pas encore comment la situation va évoluer. Beaucoup d’incertitude plane et aucun expert ne pourrait nous dire ce qui nous attend demain ou la semaine prochaine.

Dans ce contexte particulier, permettons-nous le flou, le vague et tolérons le fait que nous ne savons pas.

point d'interrogationpont 

  1. Augmentons notre sentiment de sécurité

Tenons-nous informés à partir de sources fiables, comme celle des autorités sanitaires et ignorons les sites internet qui propagent de fausses informations qui peuvent nous stresser et nous donner un sentiment d’impuissance.

masque et gants hands-2545754_1920

  1. Rappelons-nous les faits

Gardons en tête ce que les infectiologues nous disent et ce que nous pouvons apprendre de l’expérience chinoise.chine

Même si les chiffres annoncés sont à revoir à la hausse, ils montrent que dans un pays de 1,4 milliard d’habitants, près de 80 000 personnes ont été contaminées… et que, par conséquent, une immense population a été épargnée.

 

  1. Faisons confiance

A notre système immunitaire, d’abord.

A nos comportements ensuite, puisque nous suivrons les cfemme et vagueonsignes prescrites par la santé publique.

 

Le corps est conçu pour se réparer et pas se détruire

 

 

6. Soyons souple face aux adaptations nécessaires

Le confinement nous impose d’abandonner de nombreuses habitudes et de nous ajuster au travail, à la maison, face à nos loisirs. C’est dérangeant, parfois même vraiment perturbant où douloureux. Dans toute cette tourmente, rappelons-nous que nous serons capables de traverser cette épreuve.

impossible

Acceptons les circonstances et la réalité de la situation qui ne peuvent être changées et concentrons-nous sur ce que nous pouvons accomplir où contrôler. Redéfinissons ce que nous entendons par « bonne journée » pour nous ajuster à la réalité actuelle de la situation et développons des plans d’activités simples à réaliser pour nous préserver d’impression de dépassement ou de détresse excessive.

bourgeon

 

Nous trouverons même des opportunités dans ces changements. Nous pourrons même, à posteriori, être fiers de ce que nous avons été capables d’accomplir en tant que personne, famille, organisation où société. Laissons tomber nos exigences et notre rigidité ; c’est le moment d’être plus souple et adaptatif et de prendre les choses en relativisant nos priorités.

 

 

  1. Privilégions les activités qui nous font du bien

Le confinement n’est pas une situation agréable à vivre. Ils nous obligent à de nombreux renoncements et peut être à l’origine de frustrations.

postures do-in

yoga

 

 

 

 

 

Compensons cet état de fait en nous inscrivant dans des activités plaisantes et apaisantes comme la lecture, la musique, la méditation, les activités corporelles (Do-In, Yoga, Pilate), l’organisation de jeux société avec nos proches, de jeu simple avec notre animal de compagnie… ou toutes autres techniques qui ont déjà fonctionné durant des événements passés.

  1. Soyons bienveillants envers nous-même

encens

Le confinement peut être source d’ennui et de tension. Exerçons-nous à être plus patient où bienveillant envers nous-mêmes, ou à voir la situation comme une occasion d’apprendre et de développer de nouvelles forces.

deux visages

Célébrons les petits succès et prenons plaisir à accomplir des tâches même les plus modestes. Évitons enfin les comportements impulsifs ainsi que la consommation d’alcool, de tabac ou de drogue.

 

  1. Projetons-nous dans l’avenir avec des pensées positives

Essayons d’adopter des pensées positives sans pour autant nier la réalité. Remplaçant, par exemple  « c’est un moment difficile » par « c’est un moment difficile mais je peux le surmonter ».

libertépositive-thinking-4933330_1920

Considérons la situation stressante dans un contexte plus large et gardons la perspective à long terme : « que vais-je faire quand, demain, je serai à nouveau libre de sortir ? »

  1. Gardons le contact

rester connecte

Un soutien social de bonne qualité est un puissant facteur de protection quand nous sommes confrontés à une situation stressante. Dans cette période d’isolement physique nécessaire, restons en contact avec notre famille, nos amis, nos collègues par tous les moyens dont nous disposons : téléphone, appel vidéo, mails.

  1. Augmentons notre solidarité collective

entraide

Cela peut vouloir dire agir en bon citoyen pour protéger les autres. Et aussi s’ouvrir à ceux qui sont plus démunis, moins préparés, mis en quarantaine où souffrant.

 

groupe

La bienveillance et l’ouverture sont associées à une meilleure capacité à traverser l’adversité. Elles reflètent le meilleur de nous, de la nature humaine, de notre société. Elles sont associées à une plus grande résilience.

 

Pour terminer, je vous conseille de prendre soin de votre alimentation car notre santé passe bien par notre assiette. C’est le moment de redécouvrir le plaisir de se faire plaisir…

aliment 2aliment 1

Bien à vous et portez-vous bien, n’hésitez pas à faire des retours sur le site corpsetsens38.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s